Yves LE TROCQUER

Division 13

4 octobre 1877, Pontrieux

21 février 1938, Paris

Ingénieur et homme politique.

Yves Le Trocquer entre à Polytechnique en 1895 sur les traces d’un père officier de marine mort en service (lieutenant de vaisseau et chevalier de la Légion d’honneur), devient ingénieur des Ponts et Chaussées.

L’essentiel de son action se concentra sur la reconstruction, notamment dans les régions libérées ou particulièrement touchées par la guerre. À ce titre, il fut élu président de l’Union douanière européenne, et Lucien Coquet désigné rapporteur général.

Yves Le Trocquer n’est reste pas moins attaché au développement économique de sa région natale. En développant le concept de « houille verte », il assure que l’utilisation du réseau hydrographique peut faire prospérer l’industrie bretonne. Il œuvre ainsi à la construction du barrage de Guerlédan en 1923.

– Député des Côtes-du-Nord de 1919 à 1930
– Sénateur des Côtes-du-Nord de 1930 à 1938
– Sous-secrétaire d’État aux Finances du 27 novembre 1919 au 28 novembre 1919 dans le gouvernement Georges Clemenceau
– Ministre des Travaux Publics du 20 janvier 1920 au 29 mars 1924 dans les gouvernements Alexandre Millerand, Georges Leygues, Aristide Briand et Raymond Poincaré
– Ministre des Travaux Publics, des Ports et de la Marine Marchande du 29 mars au 14 juin 1924 dans les gouvernements Poincaré et François-Marsal.

Décoré de la Légion d’honneur en 1911.

Lien externe: Wikipedia
Yves Le Trocquer portrait
Yves Le Trocquer sépulture