Octave MIRBEAU

Division 2

16 février 1848, Trévières

16 février 1917, Paris

Ecrivain, critique d’art et journaliste.

Critique dramatique à l’Ordre, sous-préfet après le 16 mai 1877, il collabora au Figaro et fonda en 1882, avec Hervieu, Grosclaude et Capus, les Grimaces, pamphlet hebdomadaire. D’abord royaliste et catholique, il soutint ensuite les idées les plus avancées. Ses articles de journaux eurent un grand retentissement et contribuèrent à imposer au public plus d’un artiste moderne.

On lui doit des recueils de nouvelles (Lettres de ma chaumières, 1885; Contes de ma chaumière, 1894) et des romans où l’impressionnisme violent se fait cruauté et colère (le Calvaire, 1886; la Famille Cannettes, 1888; l’Abbé Jules, 1888; Sébastien Roch, 1890; le Jardin des supplices, 1898; le Journal d’une femme de chambre, 1900).

Au théâtre, Mirbeau a donné : les Mauvais Bergers (1897), l’Epidémie (1898), Vieux Ménages (1900), le Portefeuille, Scrupules (1902), les Affaires sont les affaires (1903), le Foyer (1908).

Ses articles de critique d’art ont été réunis dans Des artistes (1922).

Elu à l’Académie Goncourt en 1896.

Source: Larousse
Lien externe: Wikipedia
Octave Mirbeau
Octave Mirbeau sépulture