Madeleine RENAUD

21 février 1900, Paris

23 septembre 1994, Neuilly-sur-Seine

Comédienne.

Elle appartient à la Comédie-Française de 1921 à 1946 et en est nommée sociétaire en 1928. En 1947, elle prend la direction, avec son mari Jean-Louis Barrault, de la compagnie qui porte leur nom et s’installe au théâtre Marigny. Avec une extrême féminité, un charme vocal sûr, elle joue à volonté d’un pathétique discret comme d’un humour très fin.

Citons, parmi ses interprétations les plus marquantes : la Reine morte, de Montherlant (1942), le Soulier de satin, de Claudel (1943), les Mal Aimés, de Mauriac (1945), la Répétition ou ou l’Amour puni, d’Anouilh (1952), Oh! les beaux jours, de Samuel Beckett (1963).

À partir de 1968, la compagnie Renaud-Barrault déménage et s’installe à l’Élysée Montmartre, puis dans la gare d’Orsay désaffectée puis au théâtre du Rond-Point.

Dans les comédies de Marivaux, elle s’est montrée incomparable de finesse spirituelle. Au cinéma, elle a tourné de nombreux films, notamment : la Maternelle (1933), le Ciel est à vous (1943), le Plaisir (1951), le Dialogue des carmélites (1960).

Officier de l’ordre des Arts et des Lettres (1957).

Source: Larousse
Lien externe: Wikipedia
Madeleine Renaud
Madeleine Renaud sépulture