Jean-Camille FORMIGÉ

Division 15

24 juillet 1845, Le Bouscat

28 août 1926, Montfermeil

Architecte.

Études à l’École impériale des beaux-arts de Paris (atelier Laisné). Attaché à la Commission des monuments historiques dès 1871, dont il devient membre en 1887 en remplacement de Victor Ruprich-Robert.

Nommé architecte diocésain d’Auch en 1879, puis de Meaux, Poitiers et Laval. Inspecteur général-adjoint en 1901. Il fut architecte en chef du service des édifices et promenades et jardins de la ville de Paris, et architecte en chef à Arles (pendant près de vingt ans).

Rapporteur au Comité des inspecteurs généraux à partir de 1876. Atteint par la limite d’âge le 29 janvier 1916, il est élu à l’institut en 1920. Prix Duc en 1876, médaille d’or aux salons de 1875 et 1876 et à l’exposition universelle de 1878. Il était très lié au peintre Jules Laurens.

Parmi ses principales restaurations, on peut citer : le Théâtre antique d’Orange, l’Amphithéâtre et Théâtre antique d’Arles, et, à Paris, la tour Saint-Jacques.

Parmi ses principales créations : Le crématorium du cimetière du Père-Lachaise (1887-1889) et le columbarium attenant. Dans ce cimetière, il réalise également le tombeau du peintre Guillaume Dubufe en 1909 (10e Division), la chapelle de l’industriel Emile Bariquand (2e Division) et le monument aux victimes du Bazar de la Charité (92e Division).
Il réalisa également Les Serres du fleuriste municipal (1898-1901), avenue de la Porte-d’Auteuil et l’organisation générale des jardins.

Source: Texte © Wikipédia
Lien externe : Wikipedia
Jean Formige portrait
Jean FORMIGE sépulture