Jane HENRIOT

Jeanne Angèle Grossin, dite
Division 15

28 avril 1878, Paris

8 mars 1900, Paris

Comédienne.

Jeanne Grossin débuta très tôt la carrière artistique puisqu’elle servit de modèle à 12 ans à Auguste Renoir pour la réalisation de son tableau, la Fillette au chapeau bleu.

En débutant au théâtre, elle choisit le même patronyme que sa mère comédienne, Henriette Grossin, dite Madame Henriot, et anglicisa son prénom.

Entrée au Conservatoire d’art dramatique de Paris, elle obtint un premier accessit de tragédie en 1898, et fut engagée comme pensionnaire à la Comédie-Française l’année suivante.

En un an et demi, du 8 juillet 1899 au 8 mars 1900, elle joua dans La Douceur de croire , Les Romanesques, L’Étourdi, Grisélidis, Le Dépit amoureux, Le Légataire universel, Le Médecin malgré lui, Andromaque, Diane de lys, et enfin Bajazet.

A cette date survint l’incendie du Théâtre-Français. Jane Henriot qui se trouvait au quatrième étage et sur le point de réussir à sortir est allé rechercher son chien, qui se révéla fatal. Elle mourut asphyxiée.

Ses obsèques eurent lieu le surlendemain au cimetière Montmartre. En juin, le transfert du corps fut réalisé vers Passy. Un an plus tard, le 8 mars 1901, un service commémoratif fut célébré à l’Eglise Saint-Roch. Puis ses amis se rendirent sur sa tombe où fut découvert le buste sculpté par Denys Puech, surmontant un monument en marbre blanc dû à l’architecte Marcel Dourgnon.

Sur sa tombe, on peut lire : « À Jane Henriot, la Comédie-Française ».

Avec cette inscription empruntée à un article d’Émile Faguet :

… Elle est venue,
Elle a souri,
Elle a passé !…

Lien externe: Wikipedia
Jane Henriot portrait
Jane Henriot sépulture
Jane Henriot illustration