Mathieu DREYFUS

2 juillet 1857, Mulhouse

22 octobre 1930, Paris

Industriel.

Mathieu Dreyfus, de deux ans l’aîné d’Alfred Dreyfus, industriel, s’est engagé dès la première minute dans la défense de son frère, des débuts de l’Affaire en 1894 à la réhabilitation en 1906.

Début novembre 1897, il découvre que le commandant Esterhazy est bien l’auteur du bordereau attribué à son frère : le banquier Castro reconnaît en effet l’écriture du militaire, qui est son ancien client, sur la reproduction du bordereau qu’expose Mathieu sur un boulevard parisien. Celui-ci en parle immédiatement à Scheurer-Kestner, qui avait déjà appris la nouvelle par d’autres sources. Le 15 novembre, il porte plainte auprès du ministère de la Guerre contre Esterhazy. Le scandale éclate au grand jour. L’armée est contrainte d’ouvrir une enquête.

Après le procès de Rennes, le 9 septembre 1899, Alfred Dreyfus est condamné à dix ans de détention avec les circonstances atténuantes. Le président du Conseil Pierre Waldeck-Rousseau propose de gracier le capitaine. Mathieu persuade son frère d’accepter. Sept ans plus tard, en 1906, Alfred Dreyfus est enfin réhabilité

A partir de 1885, il prend la direction de l’entreprise cotonnière familiale de Mulhouse (saisie par les autorités allemandes entre 1914 et 1918), qui possède une succursale à Belfort.

Lien externe: Wikipedia
Mathieu Dreyfus
Mathieu Drefus sépulture