Claude FERVAL

Division 15

15 juin 1856, à Agen

20 avril 1943, à Herbault

Romancière, biographe, poétesse.

Durant une dizaine d’années elle se consacre à la peinture en fréquentant l’Académie Julian, elle travaille sous la direction de Tony-Robert Fleury et expose au Salon.

Après le mariage de sa fille, elle se consacre à l’écriture. Elle écrit et publie son premier roman L’autre amour. Il bénéficie de bonnes critiques et reçoit un prix de l’Académie française.

Claude Ferval consacre la suite de sa carrière littéraire à l’écriture de biographies, le plus souvent ce sont de grandes figures féminines. L’accueil critique est généralement très favorable.

En 1912 Claude Ferval devient présidente du jury du prix de la Vie Heureuse, dont le nom, en 1922, deviendra prix Fémina.
Elle est membre de la Société des Gens de Lettres.

Claude Ferval a reçu deux prix de l’Académie française : en 1934 le prix de l’Académie pour Rousseau et les femmes ; en 1903 le prix Montyon pour L’autre amour.

Romans et poésies
L’Autre amour, 1902
Ciel rouge, 1908
Ma figure, 1911
Vie de château, 1904
La trace de ses pas, dernier vers, poèmes, 1946

Biographies
Madame Du Deffand : l’esprit et l’amour au XVIIIe siècle, 1933
Ninon et son cortège, 1924
Madame Du Châtelet, une maîtresse de Voltaire, 1948
Jean-Jacques Rousseau et les femmes, 1934
La Vie et la mort de Cléopâtre, 1922
Un double amour (Louise de La Vallière), 1913

Source : Texte © Wikipédia
Lien externe : Wikipedia
Claude Ferval portrait
Paul HERVIEU sépulture
Claude Ferval illustration